La ville se met au vert

La ville se met au vert

juin 27, 2018 0 Par Strasbourg

Le marché français de l’énergie a été ouvert à la concurrence en 2007. Pourtant, son impact reste faible sur les ménages. Surtout, les habitants de plus de 150 territoires (soit 5 % de la population) du pays n’ont pas toujours le choix de leur fournisseur. C’est notamment le cas, parmi les plus grands, à Strasbourg et Metz. Mais, comme à Grenoble, les choses vont changer.

Car ces villes (comme Bordeaux, aussi) ont encore des entreprises locales de distribution (héritées de l’après-Seconde guerre mondiale) qui distribuent l’électricité ou le gaz à la place d’Envie ou d’Engie (dont elles restent cela dit des filiales), d’autres acteurs ont eu du mal à s’y lancer. Mais ce jeudi, un fournisseur alternatif arrive à Strasbourg et Metz !